Un peu de moi

18 mai 2010
J’ai reçu ce matin une belle photo de Senanques. Je pense que je m’y sentirai si bien… mais je sais me contenter de ce que j’ai. Là, j’ai retrouvé "mon petit coin" qui me manquait terriblement depuis que j’avais laissé ma chambre à Mamie. Le ré-aménager fut sans doute une des plus belles prières que j’ai exprimée… Je vous invite aujourd’hui à vous y recueillir un moment avec moi. Que Dieu vous bénisse et… mette du bleu à votre ciel intérieur! ( à qui se reconnaitra).
 

 

Publicités

1 février 2010
Prière pour… une Amie

 

Fais-lui un signe Seigneur, fais-lui un signe.

Pour qu’elle ressente que leurs mains ne se sont pas lâchées,

Un peu de chaleur dans le froid de son hiver…

Qu’elles lui transmettent encore … c’est pour toujours!

Dans le silence, le froid, la solitude …

s-il-Te-plait qu’elles lui transmettent la chaleur de l’amour.

L’espérance qui passe par deux mains elle y croit,

Ô oui çà , il me semble, elle y croit encore.

Deux mains savent lui dire plus fort qu’aucune voix…

je ne t’oublie pas…je suis là .

Rappelle-toi… autrement mais là, tout près de toi, pour toujours.

Fais-lui un signe Seigneur,

même tout petit, 

 elle le reconnaitra …

Je t’en prie…


Attente

18 décembre 2009

 

Un temps d’absence, d’attente… Un éloignement technique pour mieux sentir le vrai sens de la patience, de l’envie, du désir. Un temps de recul qui vous a fait attendre aussi. Je reviens et j’allume donc 2 lumières à la fois… à mettre aussi dans le sapin près de son étoile.

 Puis une petite réflexion d’un de mes auteurs de prédilection que je partage avec vous.

          

 

« La patience est un arbre dont la racine est amère et dont les fruits sont très doux. » (maxime persane)
La succession des événements est toujours trop lente lorsqu’on attend. Pourtant, selon l’adage populaire : qui sait mal attendre sait mal agir. Il nous faut distinguer entre l’impatience coupable qui nous incite à brûler les étapes, et l’intensité vitale qui nous pousse à agir sans délai, dans ce que nous appelons le feu de l’action. La patience est une vertu, d’autant plus grande de nos jours que le temps s’accélère et que notre esprit est accoutumé à l’immédiateté. Tout contribue, dans le monde moderne, à esquiver le temps de l’attente. C’est oublier que c’est dans l’attente qu’est lové le désir, et qu’en sacrifiant le désir, on supprime dans le même temps ce qui donne sens et saveur à la vie. La patience doit être cultivée comme une jeune pousse à la croissance très lente, mais dont la fleur est aussi belle que la joie !

François Garagnon


8 février 2009
 
Je sais Anne-Marie que Dieu c’est pas le moment…
Mais quand il n’y a plus rien…
moi, Dieu est tout ce qu’il me reste.
 
N’oublie pas :
si tu es perdue , chez moi il y aura toujours une place pour toi.
Je t’aime très fort et je reste avec toi.
 
A Dieu Yves…
Merci pour cette belle photo…
 


Qui?

24 août 2008
Seigneur qui es-tu?
Question qui me pousse dans les profondeurs de ma foi.
Je serai tentée de répondre que celà dépend des moments.
Tu peux être… le plus terrible comme le plus tendre de mes compagnons de route dans ce qui fait ma vie de chaque jour.
Mais comme j’ai intitulé ce blog "carpe diem",
aujourd’hui Jésus je te vois tel l’ami assis sur un banc près de ma porte
et qui attend, patiemment mais obstinément, que j’aille m’asseoir près de lui…
Celui qui est convaincu que j’irai un jour.
Ce qui est cool c’est que je sais que j’irai aussi… un jour.

Le Chemin

18 avril 2008
"Car il vaut mieux boiter sur le chemin
que marcher à grands pas hors du chemin.
Celui qui boite sur le chemin,
même s’il n’avance guère, se rapproche du terme ;
 mais celui qui marche hors du chemin,
plus il court vaillamment plus il s’éloigne du terme."
D’après St Thomas d’Aquin.
Ce commentaire me touche ce matin.
D’abord dans l’évangile du jour, c’est encore un Thomas qui doute:
"Ou vas-tu Jésus?"
Je suis touchée que ce soit un autre Thomas qui me réponde…
Un peu comme:
"Va, ne t’inquiète donc pas des cailloux qui t’ont fait, te font et sans doute te feront encore trébucher. L’important est de rester sur la bonne route."
Merci…

Bon Anniversaire

11 février 2008
150 ans aujourd’hui. Bernadette te rencontre Marie pour la première fois. Combien depuis iront à Ta rencontre… Combien s’agenouilleront encore devant la grotte de Massabielle… combien de rencontres se feront sous Ton regard aimant…
Marie Tu n’as pas quitté cette grotte, Tu es toujours là silencieuse, compatissante, aimante. Priant avec chaque pélerin qui vient, à la suite de Bernadette, s’arrêter un instant devant Toi. Merci Marie d’intercéder, en ce temps de car-aime, pour ceux qui se déplacent à Lourdes avec humilité et soif de conversion. Merci pour Ta Présence à Lourdes et dans nos vies…