juste en passant

14 août 2010
Non, non, je ne vous oublie pas . Je prend juste un temps de pause . J’en avais grandement besoin. J’en AI grandement besoin. Jusqu’à … bientôt ? Peut-être alors c’est vous qui m’aurez oubliée . Pas grave, je vous aime quand même!
Publicités

Clin Dieu encore????

22 mai 2010
Je regardais la photo de mon dernier message…
Et, là, stupeur! je réalise!
Mon "petit coin" (Geneviève, je ne sais pas s’il mérite la distinction d’oratoire!),
 oui, regardez le bien…
C’est pas possible que je ne l’ai remarqué plus tôt!
Je l’ai installé sur…  une table de toilette!!!!
 Il y en a au moins une que çà va faire sourire… 

Je suis de retour

22 avril 2009
"Les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route,
et comment ils avaient reconnu le Seigneur quand il avait rompu le pain…
Dans leur joie, ils n’osaient pas y croire, et restaient saisis d’étonnement."
Saint Luc au chapitre 24

Je lisais ce matin ce texte qui guide la réflexion de ma semaine.
C’est tellement en lien avec ce que je ressens après ce pèlerinage à Rome…
D’abord "les disciples qui rentraient racontaient…".
Sans doute ce que chacun de nous fait depuis notre retour.
"…et comment ils avaient reconnu le Seigneur quand il avait rompu le pain…"
C’est exactement ce que j’ai dit aux uns et aux autres de ce que j’avais ressenti à Rome.
Certes la ville est belle, certes les basiliques et leurs dorures sont impressionnantes, certes la vie du groupe était riche…
mais c’est dans chacune des eucharisties que se sont enracinés mes souvenirs.
Ces communions furent les moments les plus forts.
Est-ce Rome, les servants, l’intimité dans l’immensité qui m’a donné la sensation de la présence si proche de Jésus?
Je ne sais pas. Je ne cherche pas à savoir.
J’ai reçu. Et comme depuis quelques temps je prends et évite de me poser des questions… J’ai pris.
Et c’était bon.
Je termine avec une photo pour illustrer tout çà.
Photo étrange. Vous voyez le rond blanc? Il ne correspond à rien de visible!!
C’est dans la confession de la basilique St Pierre.
 Aucune des personnes présentes n’a su l’identifier quand j’ai montré la photo sur l’écran de mon appareil.
Nous avons bien regardé, cherché à quoi çà pouvait correspondre. Rien.
Bien sûr je sais qu’il doit y avoir une explication rationnelle (peut-être une poussière en suspension).
Mais j’aime bien m’imaginer 
que l’explication rationnelle est… celle que je vois.
(j’ose y croire et je ne suis pas saisie d’étonnement, çà me réjouie!
)

La photo est bien plus nette en fait. Elle a perdu ici de sa lumière.
Les contours de ce rond sont un peu flou mais il "illumine" davantage.

Mais où est-elle?

16 avril 2008
Pas bien loin! Juste de l’autre côté de l’écran. Bon, je vous l’accorde plutôt silencieuse depuis quelque temps. Sans doute trop de choses  à faire ? Ou une trop grande lassitude? Enfin bref, pas grand chose d’intéressant à raconter en fait.
Puis, le printemps qui tarde à arriver ce qui personnellement me porte à me replier dans ma coquille. Je suis méditerranéenne moi! Besoin de soleil et de chaleur pour sortir! Bref, je vous rassure quand même: même sans y être… j’y suis quand même! Je vous lis, je ne vous oublie pas!
Allez, tiens pour vous mettre sous la dent: Comme dans mon "journal" une bonne et une moins bonne chose (parce que mauvaise c’est négatif et çà ne me plait donc pas!)? Je commence par la moins bonne: le Mej. Je devais sans doute en attendre trop. Donc j’ai pas trouvé ma place. J’avais décidé de finir cette année et de stopper. Là… je ne sais plus. Après une réunion avec les animateurs de ma paroisse, le doute est revenu. Sans doute parce que je prend beaucoup de plaisir quand même avec mon groupe. J’ai besoin de ce contact avec l’Eglise et ses enfants. Sans doute donc aussi la perspective de ne plus être "active" m’effraie-t-elle. A suivre.
La bonne, pour faire le pendant dans la rubrique engagement "catho", j’ai passé un super dimanche avec les servants du diocèse! Recevoir de cette cinquantaine d’enfants de 7 à 17 ans le don que représente leur engagement au service de Dieu, de l’Eglise çà a été… Wouafffff!! Une bouffée d’air pur. Un vrai régal. Imaginez 50 (à peu près, un peu plus même je crois) "enfants de choeur" comme on les appelait avant, montant en procession derrière notre Evêque, les prêtres, diacres et séminaristes… 50 enfants qui ont su être attentifs dans le service de la messe. Joyeux et participants pendant le grand jeux de piste, puis recueillis pendant les vêpres et l’adoration. J’ai encore la tête et le coeur pleins de l’enthousiasme qu’il ont su me transmettre! Il me tarde le pélé diocésain à Lourdes au mois d’août! Les retrouver est toujours une grande joie. Vivre ces quatre jours avec eux, est déjà cadeau rien que d’y penser!  
Voilà! Un peu long mais çà compense avec le grand silence qui a précédé, non?

chronique d’un séjour en région bordelaise…

21 janvier 2008
Il y a longtemps que je n’ai rien publié ici…
Euh…
 J’ai choisi!
 "Mamiiiiiiiiiiie!!"
…Voilà!
 J’ai cité ma Doudoucette!
 C’est bon les premières fois
 quand on entend un tout petit bout de choux,
 pourtant si sauvage, appeler ainsi!!!!!!! 
 
Les images et petits coeurs sont le reflet de l’humeur du jour!!
 

4 jours d’intenses émotions

12 août 2007
Pèlerinage 2007 à Lourdes des servants d’autels du diocèse du Tarn
 

Bien sûr, le plus simple serait de donner ici  les différents temps vécus ensemble pendant ce "pélé".  
Je préfère  partager mon ressenti de ces 4 jours passés avec 31 jeunes servants d’autel, un prêtre et 5 autres accompagnateurs.
Le résumé facile que j’en ai déjà dressé depuis mon retour fut:
"Quatre journées d’intenses émotions".
Une phrase qui me permet d’englober les très grandes joies comme les brûlantes déceptions…
 
Mais je veux vous donner seulement de la joie, donc je vous offre:
  • La cohésion d’un groupe d’enfants, d’âges et de milieux différents , tous unis dans leur objectif: le meilleur au service de l’autel. Le respect dont ils ont fait preuve tout au long du séjour, autant entre eux qu’envers les personnes "croisées" et leurs accompagnateurs.
  • Un passage à la grotte à 3 heures le matin . Pratiquement personne à part notre groupe face à Marie! Une heure de prière dans une atmosphère  très inhabituelle…
  • La météo au beau fixe: Soleil tous les jours. Ni trop chaud, ni trop froid.
  • L’Eglise… j’ai l’impression de l’avoir rencontrée pour la première fois!! Des personnes proches aux inconnus, elle m’est apparue si belle dans sa diversité, son étendue, sa capacité à aller à la rencontre…
  • assise à l’ombre d’un arbre dans la prairie, en face de la grotte, une heure "savoureuse" blottie tout contre mon mari (depuis 35 ans dans quelques jours!!) dans un coeur-à-coeur sous le regard de Marie
  • … … …

Je pourrais sans doute continuer mais le billet serait trop long.

En conclusion: Vivent pour de longues années les "casquettes bleues"!!