Revenir…

Décidément ce blog reste une bouteille à la mer, porté par les courants il s’échoue de temps en temps dans ma boite de courriels et me rappelle de ne pas oublier « Claire » et ses brebis.

La multiplication des moyens de communication essaime nos idées et nos pensées. J’avoue avoir été perdue dans le processus. Au point de décrocher et de laisser en jachère çà et là des jardins abandonnés…

Retrouver ce blog, interpelée une fois encore par un(e) lecteur(trice?) de passage, me donne la nostalgie de ce temps où je posais ici ces pensées personnelles que je pensais que nul ne lisait.

Je crois aux signes et je me dis que ce n’est pas par hasard (Hasard?) si en ce temps de car-aime, alors que ma foi est elle aussi en jachère et que j’ai pris mes distances avec tout ce qui fait Eglise, « Claire » vient encore me visiter…

 

6 Responses to Revenir…

  1. Sophie de Peyret dit :

    Chère madame,
    C’est très curieux. J’ai lu pour la première fois les Brebis il y a une vingtaine d’années…et de nombreuses fois depuis. Et en cette période étrange, j’ai réalisé que ce genre de lecture était l’idéal pour garder l’espérance. J’ai donc exhumé le livre de ma bibliothèque et entrepris de le retaper afin de le distribuer à quelques personnes déprimées et isolées dont je m’occupe.
    En faisant des recherches je suis tombée sur votre blog et je constate que vous avez eu la même idée il y a quelques temps.
    Je crois comprendre que vous avez de nombreuses informations sur Claire, sur son entourage… Ainsi, je voulais savoir si à votre connaissance, il restait des stocks quelque part, ou une version informatique, s’il était envisageable de donner une nouvelle vie à cette pépite… Bref, quelques conseils et quelques infos pour savoir si le projet est viable.
    Merci mille fois de vos lumières

    J'aime

    • cgene7 dit :

      Bonjour Sophie,
      Comme j’ai dû le dire déjà ici, ces livres m’ont été offert par une Amie il y a plusieurs années de cela à un moment où effectivement je cherchais la lumière.. Il n’existe à ma connaissance que les livres endormis peut-être au fond des bibliothèques de quidams dans nos genres. Si j’en avais donné un exemplaire ici c’était par mesure de représailles (pardon…) vis-à-vis de ceux qui les exhument et les vendent sans scrupules sur e-bay ou autres sites de vente, alors même que l’auteur pour qu’ils soient utiles à ses prochains les avait édités avec ses deniers personnels et distribués tout aussi gracieusement. Donc il m’avait semblé possible de rétablir cette volonté en mettant Claire et ses brebis en ligne. Ce fut un travail de longue haleine mais si riche d’intériorisation et de partage que j’ai poursuivi avec la copie manuscrite cette fois du dernier tome.

      J'aime

  2. Sophie de Peyret dit :

    Merci pour votre réponse ! Je vous suis tout à fait sur l’aspect scandaleux de ces exemplaires vendus en ligne… Le seul moyen serait de le diffuser gratuitement pour couper l’herbe sous le pied de ces marchands du temple !
    Y aurait-il un moyen d’entrer en contact avec des proches de Claire pour voir avec eux si et comment « relancer la machine » ?
    Le projet vous semble t-il trop ambitieux ?

    J'aime

  3. cgene7 dit :

    Malheureusement il semblerait qu’Etienne, l’époux de Claire, qui avait maintenu un temps l’édition et la distribution ait disparu aussi. J’avais cherché à l’époque à retrouver la source de la distribution mais en vain. Aucun projet ne me semble « trop ambitieux », j’ai porté le mien à son terme: recopier ici un tome et en garder le fichier dans mes archives. Je le communique chaque fois qu’on me le réclame. C’est une demande assez rare malgré tout. Je n’ai que ce modeste moyen de diffusion malgré tout. Mais quelle chance si vous avez des idées!! 😉
    Amicalement.

    J'aime

  4. Sophie de Peyret dit :

    Pensez-vous pouvoir m’envoyer votre fichier ?
    Je ne possède, hélas, que les Brebis dans les arbres et aucun des autres ouvrages… Je serais curieuse de le lire !!
    Pour ma part, j’ai tenté de contacter le nom du contact qui figure à la fin du livre ( une dame à Avignon) mais les numéros ne sont plus attribués. Comme une bouteille à la mer, j’ai également tenté ma chance auprès de l’abbaye de Sénanque dont un frère Jean-Pierre a rédigé la préface… On verra bien !
    Merci encore !

    J'aime

  5. cgene7 dit :

    Bien sûr. Envoyez moi votre mail.:-)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :