Les pieds dans le plat… un but.

Gilbert Bécaud a chanté: « l’important c’est la rose ». L’important… pas toujours facile à discerner. Souvent nos priorités s’en éloignent. Ce qui nous semble primordial au prime abord peut soudain être balayé par une futilité qui en prenant la première place devient « l’important » pour peu qu’on veuille bien l’accepter. Un des diacres de notre paroisse vient  grâce (et non pas à cause comme il me l’a dit) d’être un peu bousculé dans ses priorités hier soir. Alors qu’il s’apprêtait à animer une rencontre MEJ avec son équipe de jeunes, mon cher et tendre mari a bouleversé  son planning en leur proposant 9 places pour assister à la rencontre TFC/Lorient au stadium à Toulouse. Les jeunes se sont montrés très enthousiastes, notre cher frère des campagnes un peu moins: c’était sans doute pas ce qu’il avait prévu le « pauvre François » (dixit lui-même!), lui qui voudrait tant que ses rencontres soit profondément spirituelles! Je suis ravie qu’il ait fait contre mauvaise fortune bon coeur et qu’il soit allé avec son groupe voir le match. Dieu ne se laisse-t-il pas trouver partout? Dans chaque endroit, dans chaque instant vécu, dans une chapelle comme au stadium? Si hein? Moi je le crois très beaucoup fort! La preuve, le clin Dieu: Toulouse à gagné par 3 buts à 0!  😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :