GRRR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

6 mai 2010
Ce soir je passais mon temps en me promenant de blogs "ami" en blog "ami" et je dois dire que pour une fois çà ne me divertit pas du tout. Je suis fatiguée. La raison sans doute qui ne me permets pas d’accepter davantage l’hypocrisie! Alors sur l’un d’eux, j’ai failli poster la réponse suivante à un billet qui dénonçait en moralisateur la solitude :
" Ce soir je vais être désagréable mais j’ai besoin de "laisser déborder". Vous me faites rire (ou pleurer?) avec vos grand laïus sur la solitude, l’écoute et l’attention etc… Je suis fatiguée de cette église ou les paroles sont vides. Des mots… encore et toujours des mots. Mais des mots froids, des mots qui trichent. Des mots qui ne se pré-occupent pas des maux. Des mots copiés/collés. Ils sont beaux mais… juste pour la façade. Il n’y a rien derrière. Que du silence, de l’indifférence (quand ce ne sont pas des reproches orgueilleux!), de l’absence… Mensonge que de croire en "la grande famille". De plus en plus difficile le "je crois en la Sainte Eglise catholique"… sans doute parce qu’elle ressemble si peu à la charité… où alors c’est: "charité bien ordonnée commence par soi même" et çà, c’est pas ce que je comprends dans « charité ».
 

Pardon Mon Dieu si je t’offense. Pardon Seigneur si je te blesse. 

Pardon X…, c’est pas envers toi qui donne ton maximum (enfin, je le crois…) ni spécialement pour toi L… (ne me refais pas le coup de la" persécution", c’est pas le moment). 

Parfois… çà fait du bien de pousser un cri "silencieux" avant de « quitter le navire ». "

Je ne l’ai pas" posté", parce que le désir de ne pas blesser l’a emporté, mais j’ai qu’en même besoin de le pousser ce grand coup de gueule!! Alors, comme ceux qui passent par ici ne sont sans doute pas les mêmes qui passent ailleurs, je me laisse aller… et çà va faire du bien. Je ne laisse pas les identités car malgré tout on ne sait jamais…

 Des mois que nous nous débattons  seuls face à nos soucis: santé, famille, finances… Maurice (camerounais) que nous avons accueilli pendant 2 mois et pour lequel je me suis faite "reprendre de volée", par une chèèèèère paroissienne en plus, qui au lieu de poser des questions pour comprendre s’est contentée de jouer les grandes dames outragées de ne pas être tenue au courant… Elle ne saura pas que c’est pour les protéger elle et sa famille, parce que Maurice est malade. Il est parti depuis huit jours et lui aussi… pas un coup de fil, pas un mot. Mes "vendredi Mej" que j’assure malgré tout, même si souvent c’est problématique mais à l’occasion desquels personne ne se soucie de savoir si moi je n’ai besoin de rien… Mamie en fin de vie à qui personne ne rend visite… Alors je fatigue encore plus. Si la charité chrétienne il faut la quémander, disons que là aussi je manque d’humilité. Sans doute aurai-je davantage de temps l’an prochain et je ferai comme tous… je penserai à moi, je ne  suis pas plus bête qu’une autre, je devrais savoir faire. Et je chercherai le Seigneur dehors, je crois que je le rencontrerai tout autant… çà ne sera pas difficile!