un petit bout de Claire pour finir pour aujourd’hui: 3 billets dans la journée çà suffit!

14 mars 2010
"Mardi 7 mars.
Je dois affronter mes défauts, mes névroses d’enfance, les nommer, les déminer, et continuer ma route, plus forte et plus riche d’avoir connu et surmonté la souffrance… et la tentation de m’y installer, d’y rester piégée à vie.
 
Il y a en moi une énergie qui demande à se libérer du joug du passé, de la peur.
Dieu travaille en moi. Le laisser faire, c’est ce qui peut m’arriver de mieux."
 
Ceux qui me connaissent intimement comprendrons ici mon: "no comment".
Mais juste une chose malgré tout. Je profite de cette occasion pour dire merci à ceux qui connaissent mes blessures et qui ont la délicatesse de comprendre et d’accepter que je préfère ne pas en parler. Je veux les rassurer: aujourd’hui je gère çà "pour le mieux". Je ne dis pas "très bien" pour ne pas mentir car on ne se libère jamais totalement du joug du passé, on le répartit juste mieux sur les épaules pour aller au bout du chemin. Puis… il parait que je suis une championne en matière de "résilience": "plus forte et plus riche d’avoir connu et surmonté la souffrance". En fait je trouve que mon "no comment" est bien long donc stop!

Faut pas exagérer quand même!

14 mars 2010
Point trop n’en faut. Quand mon époux est allé voter M. le Maire a voulu l’embaucher comme assesseur. Mon très cher s’est défilé mais… en m’inscrivant à sa place! Il était plié de rire en rentrant à la maison. Je le crois pas!
Mais c’est bien mal me connaitre que croire que j’aurai hésiter à me défiler à mon tour. Quand j’ai vu qu’il y avait  des personnes qui n’attendaient qu’une place à prendre, je me suis bien sûr arrangée pour laisser la mienne vacante suffisament longtemps pour la retrouver occupée. Ô ben zut alors… tant pis, je rentre chez moi alors.   Voter d’accord… mais pas plus!!  

Elections

14 mars 2010
Jour de vote chez nous… galère… je me sens tellement loin de tous ces hommes de quelque parti qu’ils soient! J’avoue ne plus croire en ces hommes là. J’avais fait le voeu de ne pas participer. Pour quoi faire? Quel intérêt? Mon époux lui me pousse: "un papier ou un autre, un blanc, pas du tout mais une démarche citoyenne". Encore pas convaincue… Puis je reçois un lien ce matin dont la page parle de la mort de Jean Ferrat. Plusieurs vidéo sont proposées. Je les connais toutes je crois les chansons de Ferrat. J’aime sa voix, j’aime sa poésie et tant pis si parfois ses mots ne sont pas les miens j’accepte facilement les différences. C’était je crois un homme intègre dont les idées étaient pures contrairement à celles de nos politiciens et c’est tout ce qui compte pour moi. Alors j’ai cliqué sur la vidéo: "La France"… bien, je vais m’habiller et aller voter. Pas à droite, pas à gauche, surtout pas aux extrêmes mais pour "La France". Il a réussi là où toutes leurs "palabres alambiquées" ont échoué. Aujourd’hui en Eglise l’Evangile du jour: "Le retour du Fils prodigue" modestement je vais jouer la démarche de la fille prodigue même vers les urnes. C’est bien plus facile mais bien moins riche que vers le Père ceci dit…