Encore une tranche…

"Lundi 6 février.
Je continue de turbiner à fond sur l’idée de la vie, la primordialité de la vie, l’urgence de comprendre ce qu’est vraiment la vie, et d’en vivre.
 
Dieu vivant en moi, la vie est en moi, ce n’est pas ma carcasse qui génère la vie, c’est la vie qui a mis la chair en mouvement, qui seconde après seconde, par le souffle de l’esprit et l’amour de Dieu, me maintient en état de vie, pour que je comprenne que cette vie d’ici bas ne s’arrêtera pas avec la mort, que la vie en moi est éternelle, bon-sang–mais-c’est-bien-sûr, la vie ne peut pas s’arrêter, elle est intrinsèquement et essentiellement infinie, définitive et illimitée, une fois la vie donnée c’est pour toujours.
 
Je suis de nouveau dans la situation d’Adam et Eve, j’ai de nouveau accès à l’arbre de vie, même s’il ressemble plus à une graine de moutarde atrophiée qu’à une plante magnifique.
Mais j’ai le temps, tout le temps.
Je sais maintenant que la victoire est inéluctable, puisqu’elle a déjà été remportée.
 
Je suis la vie incarnée."
 
Courte réflexion aujourd’hui. Mais dense…Je m’arrête plus particulièrement sur cette dernière phrase: je suis la vie incarnée. C’est vrai qu’on est habitué à dire, entendre, comprendre comme on peut l’incarnation de Dieu en son Fils Jésus. Mais se sentir incarné… c’est fort.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :