Ce « jour » est un peu long donc je vais le morceler, pardon

"Samedi 4 Février
J’aime imaginer David, le berger devenu roi, qui danse, dépouillé de tous les insignes de sa gloire terrestre, les reins ceint d’un simple pagne de lin, devant l’arche d’alliance rendue à Jérusalem.
Sa femme Mikal, fille de Saül, en le voyant ainsi sauter, virevolter et tournoyer de joie, le "méprisa au fond de son coeur" (2 Samuel 6, 16), et le lui fit savoir aussitôt que possible: comme David s’en retournait chez lui, Mikal sortit à sa rencontre, la bouche pleine de ce mépris qui avait rempli son coeur.
"Comme il s’est fait honneur, aujourd’hui, le roi d’Israël, de s’être découvert devant ses servantes comme un homme de rien"…
Mikal n’était pas premier prix en psychologie. Se précipiter au devant du roi qui revient d’une journée historique, rempli de joie et d’allégresse, pour doucher son enthousiasme de façon aussi sèche, çà ne pouvait que lui retomber sur le nez.
Dire que David prit très mal l’interjection est un doux euphémisme. "Oui, je danserai encore devant Yavhé, je m’humilierai encore devant mon Dieu. Je serai vil à tes yeux, mais devant les servantes dont tu parles je serai glorifié…"
Visiblement, il tint parole, et Mikal resta stérile jusqu’à la fin de ses jours. Elle aurait mieux fait de se taire, la fille de Saül!
Et pourtant, elle aimait David, qu’elle avait sauvé de la mort quand son père voulait le tuer.
Elle l’aimait parce qu’il était beau, mais ne pouvait s’empêcher de le mépriser, parce qu’il était de basse extraction.
Décidement l’orgueil est la source de tous les maux.
 
Je vois là aussi un autre trait caractéristique du séparateur, qui devait se tenir souvent perché sur l’épaule de Mikal: la haine de la joie.
Lui, ne peut plus être heureux: comment l’être après avoir renié le Père du Ciel? Alors pas question que quelqu’un d’autre le soit.
C’est vrai que j’ai moi aussi une attitude complexe envers les gens joyeux. D’un côté — mon bon côté, celui où Dieu règne — je me sens attirée par eux, j’ai envie d’être en leur compagnie, et de l’autre — mon côté obscur, contaminé — je les jalouse horriblement, je me dis pourquoi eux et pas moi, et, de là, on arrive vite à: ni moi ni eux, mince-alors-zut-quoi!
 
C’est cela qui est terrible avec le séparateur, il arrive à nous faire devenir les artisans de notre propre malheur, à nous transformer en gâcheur de chances, il est tellement sombre et négatif qu’on se laisse contaminer par lui, et on finit par tout voir en sombre et en négatif comme lui.
Si je l’écoute, les plus belles choses vont devenir source de consternation et de drames.
 
Cette Mikal, femme de David qu’elle aimait, s’est laissée gâcher la vie par l’autre affreux, simplement parce qu’elle a prêté une oreille trop complaisante à ses conseils sulfureux.
 
On imagine bien la liesse de ce jour de fête, ces milliers de gens qui dansent, poussent des cris de joies, sonnent du cor, jouant de la cithare des harpes et des tambourins, accompagnant l’Arche qui rentrait enfin à Jérusalem.
David leur jeune et beau roi, dansant en tête du cortège, puissant et vigoureux, distribuant à son peuple pains, dattes et gâteaux de raisins, afin que la joie de tous soit complète.
Et, à la fin de la journée, il rentre chez lui, le coeur encore résonnant des cris d’allégresse, la tête pleine de musique, le corps heureux d’avoir si bien dansé pour le Seigneur Dieu, béni soit-il, et voilà qu’il n’a même pas le temps d’entrer dans sa maison que l’autre idiote fonce sur lui avec sa tronche de cake pour se ficher de sa poire devant tout le monde.
Elle cherchait le clash, elle l’a trouvé.
 
Apprendre à me réjouir du bonheur des autres, me réjouir avec eux, et ainsi bénéficier de leur joie, être enjoyé à travers eux."
 
Voilà. Ce sera tout pour ce soir. Je pense que cette dernière phrase fait une belle conclusion même si elle ne marque que la mi-réflexion de Claire ce jour-là. Ce choix montre-t-il que ma zénitude est en marche ? 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :