« L’arbre qui marchait sur la tête » Alez, allez, on avance! :-))

"Vendredi 13 janvier.
Cette nuit, j’étais dans cette idée: la source originelle c’est l’amour de Dieu en moi.
Cela, je l’ai découvert il y a juste un an. C’était mon cadeau de premier anniversaire de convertie: en moi est la pensée de Dieu, et je peux la rejoindre.

Je mêlais à cette idée celle du recyclage indispensable de mon moi déformé, alourdi, blessé par le péché.
Et j’arrivais à la conclusion qu’au fond de mon cœur brûlait le Buisson Ardent, que ce buisson symbolisait la Trinité en flamme, et que c’était là que je devais me tenir pour être fondue et refondue jusqu’à ce que purification et sanctification s’en suivent.
Au pied du buisson démarre la source. Mon moi justifié, recréé, coulera dans et par la source vers les autres.

Devenue enfin ce que je suis: capacité d’aimer, temple de l’Esprit, paix, confiance et espérance, je pourrais devenir pour les autres le signe de l’existence de Dieu.
Bien sûr, je n’en suis pas encore là! Pour l’instant, debout dans le Buisson qui brûle sans se consommer, je me laisse convertir et transformer. Argent passé sept fois au feu, je me laisse marteler, forger, par la flamme divine. Je laisse l’amour de la Trinité faire en moi son œuvre.

Lundi 16 janvier.
J’essaie de devenir de plus en plus consciente de la présence du Seigneur en moi.
Il me tarde de ressentir cet amour qui sommeille quelque part dans mes lointaines profondeurs. Coulant de la source originelle, la source de d’amour de Dieu.
Laisser en moi s’exprimer l’amour de Dieu, sa paix, sa joie, laisser en moi s’épanouir la présence de son Esprit.

Que ta vie me vivifie
que ta joie m’enjoye
que ton amour rayonne en moi et à travers moi."

C’est bon quand je reprend sur un hymne d’amour… Je suis particulièrement sensible aujourd’hui à ce passage: "Au pied du buisson démarre la source. Mon moi justifié, recréé coulera dans et par la source vers les autres." Elle me rejoint une fois de plus dans mon aujourd’hui où la préparation d’une journée inter-générationnelle se prépare dans notre secteur paroissial et où nous avons pour support un texte que j’aime particulièrement: "La Samaritaine" (J 4 – 1,42). Préparer un jeu pour les enfants, le vivre ensuite avec eux… "Que ta vie me vivifie, que ta joie m’enjoye, que ton amour rayonne en moi et à travers moi"!

One Response to « L’arbre qui marchait sur la tête » Alez, allez, on avance! :-))

  1. Geneviève dit :

    Bonjour, Je n\’ai pas beaucoup accès à Internet en ce moment mais dès que je le peux je me précipite sur votre blog. Merci de prendre de votre temps pour nous faire cadeau de ces textes magnifiques.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :