7 juillet 2009
"Le mythe avait perdu sa crédibilité ; la religion
d’État romaine s’était sclérosée en un simple cérémonial, qui était exécuté
scrupuleusement, mais qui était seulement réduit désormais à une « religion
politique ».

Cet extrait de l’encyclique "Spe Salvi" de Benoit XVI, que j’ai entrepris de relire avant la publication aujourd’hui de la suivante, est pour moi tout à fait d’actualité malheureusement… La cérémonie de béatification de Jeanne-Emilie de Villeneuve a réveillé en moi le malaise que je ressens dans cette Eglise "protocolaire"… Entre le latin et les "que la position rendent suffisants", entre le lieu et le soleil brûlant, heureusement que la foi des "tout-petit" (je pense aux servants d’autel qu’ils soient filles ou garçons,  mais aussi à tous ceux qui étaient là pour celle que nous célébrions et pas pour le "spectacle") me témoignèrent de la Présence de Dieu parmi nous… Dommage que la seule ombre dans cette journée fut celle des "hommeries". Et pardon pour cette lecture négative d’un évènement malgré tout positif.