11 avril 2009
Il y a plusieurs choses que j’ai envie de dire aujourd’hui. 


"Si tu as la foi comme une graine de moutarde…" un chant qu’affectionnent les Méjistes dont la petite Laurine qui sera baptisée ce soir et qui recevra la communion pour la première fois. Je me dis que sa graine de moutarde est super vivace pour germer dans le coeur de cette enfant d’aujourd’hui! Avoir dix ans en 2009 et choisir de suivre Jésus, il faut être super motivée! Nul doute que l’Esprit Saint y est pour quelque chose…  mais encore faut-il percevoir "cette brise légère". Félicitations Laurine et bienvenue!


Je voulais aussi souhaiter ici "publiquement" la bienvenue à Soeur Anne et ses loupiots! Encore une "ancienne" des forums de croire. Grande famille dans la Famille. Chère Sylvie je suis contente de ton "retour" et de ton petit passage "chez moi"!! Reviens quand tu veux.

Je me dois ici ( pour ma Câline ) de rajouter que, bien sûr ma fille:  "MA" famille est la plus précieuse!! J’espère (et je crois) que tu le sais de toute façon.

Demain après-midi, départ pour Rome. Accompagner le pèlerinage des servants d’autel de notre diocèse est un grand honneur. Une joie. Je vais essayer de ne pas écouter mon corps pour être à même d’en garder un souvenir si grand que si un jour (prochain?) je ne peux vraiment plus les suivre, je puisse me "nourrir" du passé. Pour l’heure, soyez assurés que je vous emporte tous dans mon coeur et que vous serez associés, attachés à chaque pas de ce pèlerinage. Voici un extrait de la seconde épitre aux corinthiens de Saint Paul:
« A trois reprises, j’ai fait naufrage ; j’ai même passé un jour et une
nuit à la merci des flots ! Voyages sans nombre, dangers des rivières
et dangers des bandits, dangers de la part de mes compatriotes et
dangers de la part des païens, dangers de la ville et dangers du
désert, dangers de la mer, dangers de la part des faux frères ! Et cela
dans le travail et la souffrance, souvent debout la nuit, avec la faim,
la soif, les jeûnes répétés, le froid – et j’étais mal vêtu (…) A
Damas, le représentant du roi Arétas posta des gardes aux sorties de la
ville pour me faire arrêter. Mais on me descendit dans une corbeille
par une ouverture des remparts ; c’est ainsi que je m’échappai de ses
mains
. »

Saint Paul nous parle ici de ses voyages extraordinaires. les difficultés que je vais devoir affronter n’ont rien de comparable. Je vais donc, grâce à lui, envisager le notre avec la sérénité nécessaire à son bon déroulement.

Enfin, Claire. Claire que je délaisse un peu je l’avoue. Mais j’ai eu trop de choses à préparer. J’ai aussi essayé de limiter pendant ce carême mon temps à l’ordi. J’ai donc focalisé sur l’essentiel. Mais j’ai promis que je retranscrirais par écrit ici le don qu’elle nous a fait. Et comme j’aime tenir mes promesses j’irais au bout. Mais heureusement je n’ai pas limité çà dans le temps! Alors patiente. Et relire encore et encore les même passages apporte toujours une nouvelle réflexion! 

Pour terminer, une belle image de renaissance printanière (reçue de la lointaine Belgique!) .
Joyeuses fête de Pâques à tous.

Et Lydie comprendra le plaisir que je ressens:
ALLELUIA!!!!!