36 ans!!

20 janvier 2009

Aujourd’hui mon "petit" à 36 ans!!
Happy birthday! Bon anniversaire!
Mais… pas sûre qu’il passe par ici.
Malgré tout,  j’avais envie de multiplier les possibilités qu’il reçoive le message.
Carte, téléphone, ici…
sauf parcourir la trop longue distance qui nous sépare aujourd’hui,
j’aurais donc tout utilisé.
 

20 janvier 2009
"Mercredi 21 décembre.
Youpi tralala _ à noter par ce signe subtil que l’humeur est revenue au beau fixe.
 
La paix j’ai tendance à m’assoir dessus au lieu de m’assoir dedans.
Avant, j’étais le vieil homme, j’étais tellement imbriquée dedans que je ne le voyais même pas.
Depuis ma conversion, je passe mon temps à lui courir après une hache à la main pour lui fendre le crane en deux… et à chaque fois, je finis par me retrouver _ Dieu sait comment _ attablée avec lui à une table de bistrot, négociant sa reddition avec plus de clauses tordues qu’un contrat de mariage d’une star hollywoodienne, quand je suis pas carrément en train de me laisser refourguer un truc, passer commande ou boire une limonade à l’arsenic en sa compagnie en me moquant des passants.
Stop! Cesser de regarder le vieil homme, et m’en remettre à Dieu. Avoir de plus en plus conscience de sa présence, de son importance et de sa toute puissance.
 
Ma devise du jour: foi de brebis, j’ai sacrément faim de Trinité et soif de sainteté!
Oui, oui, çà y est! Je l’admets et le reconnais! J’ai soif de sainteté et de justice. Je veux être forte contre le mal, je veux devenir lieu de réunion du Père et du Fils dans l’Esprit, lieu de rencontre pour l’homme et Dieu.
Reliée, reliante, relieuse.
 
Je veux me remplir de Dieu, je veux aider les autres à se remplir eux aussi.
Me réconcilier avec lui, aider les autres à faire de même.
Etre voie, voix, voit dans le désert. Voir celui qui vient venir, le regarder s’approcher, et le dire à tous ceux qui veulent bien écouter.
Crier avec Jean Baptiste: Voici celui qui vient!
Aplanir la route, préparer le chemin."
 
Que j’aime ce passage… 
"La paix j’ai tendance à m’assoir dessus au lieu de m’assoir dedans"
J’essaie bien que ce soit de moins en moins vrai mais il y a toujours quelques réminiscences je crois.  
Et ce magnifique: "reliée, reliante, relieuse"… "Etre voie, voix, voit dans le désert"…
Un résumé si succint et pourtant si concentré de la sainteté à laquelle nous devrions tous tendre… moi comprise.
Afin de me sentir aimable, aimée,  aimante…