Encore

5 janvier 2009
"Lundi 19 décembre.
Je me sens remplie d’énergie – sensation rare, trop rare!
Noël qui approche me réussit bien.
 
C’est vrai que, dans mon souvenir, j’étais plutôt en forme à cette période, l’année dernière j’ai même dû avoir un élan de joie vraie. C’était, je me souviens bien, à l’idée que l’Esprit travaillait en moi,
et le plus gros de l’ouvrage concernant mon salut se déroulait indépendamment de moi.
Pêche à Noël, flip à Pâques… Voilà que j’accompagne de mes états d’âme et de santé la saison liturgique.
Vraiment, il se passe toujours quelque chose dans la vie chrétienne, mieux qu’aux Galeries Farfouillettes!
 
Donc: je suis dans le même état d’esprit aujourd’hui, qu’il y a exactement un an.
La différence: je suis plus consciente de ce qui se passe en moi, je participe plus, je vais plus loin.
Je me sens moins fragile, moins houhi-houha, moins passant d’une minute à l’autre d’un état à l’autre.
De la joie à l’inquiétude, de la certitude au doute.
 
La grande nouveauté est cette approche de l’Esprit Saint, qui se précise pour moi depuis quelque jours.
C’est lié à mon désir de joie, à ma volonté de plus en plus affirmée de vivre joyeusement et librement ma foi.
Du coup, moi qui, depuis des mois me plains de ne pas comprendre la place exacte, le rôle de l’Esprit dans la création,
j’avance à grand pas vers Lui.
 
Le Père EST.
Eternel.  Eternité.
 
Le fils dit: JE SUIS. Il est celui qui, disant JE SUIS dit le Père.
Verbe.
Commencement.
Et l’Esprit… c’est celui par qui tout est possible.
 
L’Esprit communique.
L’Esprit relie,
l’Esprit vivifie.
 
C’est l’énergie, le courant divin donnant la vie. Sans lui le Père et le Fils me restent inaccessibles.
Sans le dévoiler, il met le mystère à ma "portée".
Il me rend suffisamment "intelligente de Dieu" pour comprendre ce qu’il est donné à l’homme de comprendre.
Il est ce qui rend possible l’impossible, compatible l’incompatible _ Dieu et moi _ il met à ma portée ce qui est hors champ,
il m’ouvre l’accès à l’inaccessible.
Il est mouvement de la vie, nerf de la foi,
il est cette impulsion électrique qui transmet d’un bout à l’autre du cosmos et de mon être le dessein de Dieu.
L’Esprit c’est l’amour de Dieu continuant de se communiquer aux hommes.
C’est la lumière qui m’éclaire: tu nous éclaires par ton esprit…
Il agit par inondation de l’être: Alors Elisabeth fut remplie de l’esprit saint et s’écria d’une voix forte…
L’Esprit nous remplit, nous sommes les "cornemuses pensantes", il est le souffle qui va rendre la musique possible,
permettre que la fête commence.
Il est donné.
 
Et moi, dans tout çà, où suis-je?
Moi l’homme, la brebis?
Je suis celle qui se laisse remplir par l’esprit, au point d’en avoir parfois la tête qui tourne.
Je suis celle qui parle d’une voix de plus en plus forte,
 parce que quand on laisse l’esprit vous remplir, il vous rend fort et assuré,
et vous pouvez parler la langue des hommes qu’il vous est donné de toucher.
 
Je suis celle qui reçoit, et aussi celle qui donne, dans le même souffle.
Celle qui n’a qu’une chose à faire: participer. Ouvrir son coeur, élargir sa tente.
Mon coeur est rempli de l’amour et de la paix du Christ, mais je ne le sais pas si l’Esprit ne me le dit pas.
C’est lui qui me l’apprend.
C’est lui qui me permet d’accéder à cette fabuleuse vérité, à cette connaissance incroyable: il y a en moi des trésors inouïs.
 Et il est la clé qui en ouvre les coffres.
Depuis des mois je pleure sur le fait que je n’ai pas accès aux trésors qui sont en moi.
Et c’est seulement aujourd’hui que je comprends que c’est l’Esprit qui ouvre les portes.
C’est lui qui me féconde, qui me conduit à l’ETRE à travers le Christ. A IHVH à travers Ieschoua.
 
Et je sens avec certitude que tout est bien. Je suis dans une confiance absolue: tout est comme cela doit être.
 
Rien n’a d’importance puisque tout l’est."
 
Un long passage aujourd’hui. Mais comment m’interrompre? C’est si beau, si vrai, si "Clair(e)"!!
 
Une prière pour terminer ce billet:
 
"Esprit, souffle de Dieu au coeur des hommes…"
 
Je n’ai pas la plume de Claire, mais… 
je voudrais juste te demander de diriger ton souffle vers la Palestine, vers Israël
 où des innocents meurent aujourd’hui de la folie des hommes.
Esprit, souffle de Dieu au coeur des hommes… inspire-leur la Paix, la Paix de Dieu.
 
Notre Père à tous, qui ES au-delà de toute race,
Qu’en ton Nom on ne tue plus,
Que Ton règne de Paix vienne,
Que Ta volonté d’Amour soit faite Sur la Terre comme elle est dans les cieux.
Donne-nous aujourd’hui la fraternité éternelle,
Pardonne-nous nos combats et apprends-nous à ne plus nous battre,
Et ne nous soumets pas à la tentation du pouvoir, de la convoitise, de l’égoïsme,
mais délivre-nous de la haine.
Ainsi soit-il!