tout ira bien

Je suis fatiguée Seigneur.
Ils me disent de préserver mes limites…
 
J’ai trop mal partout à force de résister,
Alors que c’est pour me protéger,
eux pensent que c’est ne plus les aimer.
Ca doit bien te faire rire Toi!
Toi qui a aimé jusqu’à la croix.
Mais voilà… je ne suis pas Toi.
 
Je suis fatiguée Seigneur.
Mais je vais continuer, tenir bon.
 
Poser mes limites,
c’est justement les aimer.
Si la douleur est le prix à payer
j’accepte…
seulement si tu me permets de te la donner.
 
Je suis fatiguée Seigneur,
Mais aujourd’hui Tu me tiens la main
alors tout ira bien.
 
 

4 Responses to tout ira bien

  1. laure dit :

     Je te tiens la main aussi gene, je te la tiens, si je pouvais faire autre chose que de tenir la main je viendrai de suite mais que je suis impuissante face à ta douleur, que je suis impuissante, mais je suis là, dans la pensée, dans la prière, et je te tiens la main.

    J'aime

  2. yannie dit :

    Comme par hasard… ce texte m\’est revenu en mémoire en lisant ton blog aujourd\’hui… Alors, soeurette, lis-le, relis-le… et… Ecoute-Le… S\’il-te-plaît !
     
    "Te prier, Seigneur… Non, je voudrais seulement me reposer,  dormir, sous Ton regard. Cela vaudra mieux, ce soir.
     
    Savoir justement ne plus penser, ne plus bouger. Au moins, ainsi, je me rendrai à Toi ; je ne tenterai plus de remuer entre Tes mains, de remuer sans arrêt comme un enfant nerveux.
     
    Les soucis sont trop lourds, aujourd\’hui, pour que je les porte encore. Trop lourds. Il faut se reposer.
     
    Il y aurait encore ces "appels au secours"… Non. Demain.
     
    Seigneur, apprends-moi à me reposer.
     
    Apprends-moi à laisser les choses en suspens, à ne pas vouloir règler toutes les affaires aujourd\’hui ou avant de dormir.
     
    Comme si je pouvais tout règler !…
     
    Apprends- moi à accepter d\’être fatiguée, sans dépit, sans rancoeur, sans pester contre ce tempérament absurde, contre ces douleurs qui m\’obligent à m\’arrêter, à dormir.
    Apprends-moi à refermer mon travail, mes "obligations", sans me dire que j\’aurais dû naître "bourreau de travail", surper-femme ou je ne sais quoi de mieux encore.
     
    Apprends-moi à finir une journée. Autrement je ne saurai pas m\’arrêter.
     
    Il restera encore du travail, des êtres à aider, des coeurs à soulager, après moi…
     
    Apprends-moi à accepter… de n\’être pas Toi … "

    J'aime

  3. Isabelle dit :

    C\’est Lui, ta force…
     
    Je ne sais pas ce qui t\’arrive mais… courage ! Et confiance !
     

    J'aime

  4. gene dit :

    Vous êtes trois amours… mais n\’ayez crainte! Si parfois la douleur est trop forte pour que je me taise, elle n\’arrivera par contre pas à  me mettre à terre. Justement parce qu\’effectivement Zabou, Il est ma force. Mais vous êtes aussi ma force vous de ma famille, vous mes ami(e)s, vous… 
    Allez pas de soucis!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :