les mains (suite)

31 juillet 2007
Une citation sur les mains! Je ne peux pas ne pas la partager n’est-ce pas?
 
"Nous sommes les mains de Dieu sur la terre, nos mains pour devenir les siennes, au chevet des hommes."
Olivier Le Gendre
 
Oui, bien sûr j’entend certain(e)s: "encore une référence divine!!" ben oui, je suis pas désolée çà a peu de chance de changer…
tiens, je l’ai dit hier déjà mais …je répète :
je vous aime.
Publicités

30 juillet 2007
Je vais bien.
Je vais toujours bien… même quand c’est difficile.
C’est vrai que çà n’a pas toujours été.
Je ne sais pas si ce sera toujours.
Mais AUJOURD’HUI je vais bien.
Pourquoi ce préambule?
Juste pour me réjouir.
C’est bon de s’apercevoir que quoi qu’il arrive,
le simple fait de ne pas se sentir seule
permet de mieux gérer le quotidien.
Dire "je crois" quand tout va bien… facile.
Je croyais, je doutais, puis je croyais encore et de nouveau le doute…
Suivant les peines et les souffrances.
Les joies et les bonheurs.
Aujourd’hui je crois! Surtout quand tout va mal presque…
Quand les soucis, les tracas, les souffrances essaient de me projeter à terre,
étonnament j’ai moi l’impression de me redresser, de grandir…
Et alors je vais bien! Oui, très bien!
Car rien, non rien aujourd’hui ne peux me replonger dans mon trou!
Il est trop étroit pour deux: Lui et moi.
Alors je suis heureuse!
Je vais bien et je chante ma joie!
Merci à Toi de m’avoir portée quand je doutais!
Merci à Toi d’avoir souri alors que je disais "je crois" quand tout allait bien!
Merci à Toi,
 pour cette présence qui me fait dire "je vais bien" même dans les moments plus difficiles.
"JE VAIS BIEN"  merci Seigneur.
Je vais bien, merci mes amies qui me montrez comment faire….
Merci à… toi! 
Il vous aime… moi aussi!
 
 

chut!!!

29 juillet 2007
Le grand silence…
 
J’écrivais ici, hier, sur l’analogie entre ce film et mon blog en ce moment…
Je n’ai pas publié.
Et comme un signe (encore!!) cet après-midi,
une remarque du style "dis, tu laisses tomber ton blog. C’est pas bien."
Bon, alors me re-voici.
Mais je vais reprendre un peu ce que je disais malgré tout.
En résumé par contre.
Voilà. Comment dire…
Il y a tant de "bruit" dans ma vie pour le moment…
Que pour certaines choses, j’ai besoin de plus de "silence"…
Alors ce blog, subit les conséquences des turbulences de ma vie.
Comme j’aimerais, juste de temps en temps,
rester quelques heures, quelques jours
 dans le silence où Il habite!
Avoir le temps, pas tant de poser mes questions,
que d’entendre Ses réponses…
Alors il me reste juste la possibilité
de réduire le temps accordé à certaines "futilités?"
comme ce blog, mon temps MSN la nuit, etc, etc…
et d’essayer de le Lui donner…
directement ou en passant par mes "prochains".
Parfois aussi en acceptant de me reposer un peu.
Enfin, bref.
Le grand silence est rompu…
Ce soir je publie et je n’ai pas envie d’aller "dormir" trop tôt…
Ceci entrainant cela.
 
 
 

Des sites à visiter…

12 juillet 2007
Le grenier de Bibiane. Un site agréable où on trouve matière à s’enrichir. Merci Bibiane!
Par exemple, en lien avec mon blog, vous pourrez vous instruire à propos de mon cher, mais difficile à mettre en pratique, par moi du moins: Carpe Diem!

plein de vide ou vide de plein?

9 juillet 2007
Les vacances, çà commence, çà finit…
Les miennes s’achèvent demain.
Un petit dialogue à ce sujet à méditer. Et pourquoi pas, à commenter….
 
Elle: "les vacances… faire le vide pour mieux faire le plein."
Moi:  je dirais plutôt "faire le plein pour mieux faire le vide."
Et vous, qu’en pensez-vous?

faire grandir et grandir soi-même

8 juillet 2007
"On ne crée pas sa vie,
on la reçoit et on la donne."
Hélie de St Marc
 
Cette fois c’est pour toi Y….e!
Pour dire que si je te donne c’est parce que tu me donnes.
C’est cet échange d’amitié si forte qui nous fait grandir et cheminer.
Merci pour ta dédicace sur ton espace perso que je ne suis pas si sûre de mériter mais que j’accepte.
Car refuser un cadeau c’ est un peu une porte qui se ferme.
Je voudrais qu’entre nous la porte reste ouverte pour l’éternité…
  

Encore des mains…

7 juillet 2007
Deux billets le même jour. Oui, inhabituel. En principe c’est plutôt de longs jours de silence.
Si le texte précédent a été déposé ici ce matin en toute simplicité, sortant tout droit de mes pensées;
celui-ci est, une fois encore, un texte que le hasard (Hasard ) m’a fait découvrir ce midi.
Les habitués de mon blog savent que je collectionne les mains sous toutes leurs formes:
les mains chaudes, amicales ou aimantes de mes proches, de mes amis  mais aussi les photos, images, poèmes …
J’ai donc été très touchée par ce texte qui fait la distinction entre les mains masculines et féminines.
(Petit clin Dieu à Laure aussi….)
 
La grâce des mains
 
Je crois que les mains des femmes sont sacrées, Seigneur.
Est-ce de la présomption?
Peut-être. Mais les mains des femmes…
Je les regarde et j’imagine tout ce qu’elles font:
Je les vois changer un enfant, avec des gestes experts et tendres;
je les vois éplucher et laver la salade,
je les vois cuisiner, refaire un lit,
passer prestement sur les meubles le chiffon à poussière.
Je vois leurs doigts courir rapidement sur le clavier de l’ordinateur
ou tenir le volant d’une voiture.
Mais tout cela n’a rien d’étrange! Les hommes aussi…
Et pourtant non.
Je vois les mains des femmes se lever en une caresse à peine esquissée;
je les vois, fortes, soutenir le corps d’un vieil homme;
je les vois se poser sur la tête d’un adolescent pour calmer son angoisse.
Quoi qu’elles fassent,
 les mains des femmes communiquent leur puissance mystérieuse,
même lorsqu’elles restent immobiles, relâchées.
Ce sont des mains spéciales, les mains des femmes.
Blanches ou noires,
douces ou rugueuses,
délicates ou noueuses,
elles dessinent la vie.
Les mains des femmes sont sacrées parce qu’elles expriment la simplicité.