Comment témoigner?

20 juin 2007
Parfois, on cherche comment dire ce que croire représente pour nous. Dire ne permet pas souvent d’être entendu, écouté. Et d’autres fois, sans rien faire d’autre qu’aimer, le message passe sans qu’on le veuille, sans qu’on le cherche. Être simplement, être et ne pas chercher autre chose que de laisser l’autre lire, voir, deviner, trouver tout seul Son chemin, ses fleurs! Quand çà arrive et que l’autre l’exprime, çà fait tout drôle, tout chaud, tout sourire! Merci toi qui as fait fleurir mon chemin aujourd’hui!

Toi: "Marie de la terre, femme de chez nous"… c’est beau aussi …Avec de tels "mots" dans la tête et dans le coeur, je devrais pouvoir m’endormir…je m’assoupis en regardant la télé et quand je me couche, c’est une autre histoire…mais bon, ça viendra bien à un moment ou à un autre ! Hé, tu sais que maintenant, avec les beaux chants que tu m’as envoyé, je FAIS une prière du soir en les écoutant… Cela fait tant d’années… Tu es en train de me montrer un chemin que je croyais ne plus jamais retrouver. En fait, je le reniais, je n’en voulais plus. C’est même plus fort que cela : je ne voulais plus y croire ni même y penser, ni me dire qu’il existait et qu’Il existait… Et toi, tout doucement, mine de rien, tu m’amènes à me me poser tout plein de questions… Ce n’est pas un reproche, non, loin de là. Cela fait tout bizarre…Un peu peur aussi, je l’avoue : trop de souffrances, de déceptions liées à tout cela… Mais en même temps, je vois le bien et le bon que ta foi te donne, alors, je crois que je me laisse faire un peu… tu te sentiras dans l’obligation de tout lire et tu as autre chose à faire …

Moi: Mais non, je n’ai rien d’autre de plus important à faire que de communiquer avec ceux que j’aime! Surtout qu’en te lisant ce matin, je souris et du coup… j’oublie un instant mes pieds! 🙂 Croire… un chemin où chacun cueille les fleurs qu’il aime… … Si avec les chants que je t’envoie nous faisons un bout de chemin ensemble en cueillant quelques belles fleurs, quelle joie! Et si les fleurs sont différentes…le bouquet n’en sera que plus beau tu ne crois pas? Il m’a fallu du temps pour sentir en moi Sa Présence aussi bien dans les bons que dans les mauvais moments. Aujourd’hui, je me dis quel dommage de ne pouvoir faire comprendre à d’autres que c’est justement dans la nuit qu’il est bon de Le savoir là! Quelle aide! Quel secours! Mais bon… chacun sa route, chacun son chemin… çà se chante aussi non?