Etre soi

28 février 2007
Difficile d’être soi… puisqu’on ne peut le faire sans les autres.
Qui pourrait se couper totalement de l’influence de ceux qui l’entourent
 pour trouver ce qu’il est, lui.
 
Qui peut le souhaiter?… Pas moi.

AmiE!

27 février 2007

Il arrive qu’un individu devienne le centre de votre vie, sans que vous ne soyez lié à lui ni par le sang ni par l’amour, mais simplement parce qu’il vous tient la main, vous aide à marcher sur le fil de l’espoir. Ami! Frénétiquement. (Fatou Diomé)


Moi

16 février 2007
"Tant qu’un homme naura pas marché sur son Moi,
 il ne sera pas libre."
 
Jean XXIII

Oser

15 février 2007
Un texte que j’ai trouvé sur le net et que je dédie à Laure.
Oui, Pervenche, je t’entend rire!
Mais tu sais bien que les conseilleurs ne sont pas les payeurs…
 
Oser le risque
Sourire… c’est prendre le risque de paraitre ridicule.
Pleurer… C’est prendre le risque de paraitre sentimental.
Tendre la main vers l’autre… c’est prendre le risque de s’impliquer.
Faire voir ses sentiments… c’est prendre le risque de montrer son véritable soi.
Etaler ses idées, ses rêves devant la foule…
c’est risquer de ne pas être aimé en retour.
 
Vivre, c’est risquer de mourir.
Espérer, c’est risquer le désespoir.
Essayer, c’est risquer l’échec.
 
Mais les risques doivent être courus,
parce que le plus grand risque dans la vie, c’est de ne rien risquer.
 
La personne qui ne risque rien ne fait rien, n’a rien, n’est rien.
 
Quelqu’un peut éviter la souffrance, le chagrin,
mais ne peut alors apprendre à ressentir, à changer, à grandir, à aimer, à vivre.
 
Enchainé par les certitudes, l’individu est un esclave qui a renoncé à sa liberté.
 
Seul l’individu qui risque est vraiment libre.
 

Ras le bol!

6 février 2007
Bon d’accord, bientôt c’est la St Valentin. D’accord, aimer est important dans la vie. Mais, parce que, bien sûr, vous avez compris qu’il y a un mais… J’en ai un peu assez de trouver sans cesse sur mon écran des sollicitations pour m’inscrire à un club de rencontres, des offres pour m’aider à trouver l’âme soeur, des publicités diverses, variées et encombrantes!! Il est bien entendu que s’aimer nécessite d’être au moins deux mais il n’est par contre pas indispensable pour ça d’avoir un ordi! C’est devenu je pense une forme de recherche  "d’originalité?" qui malgré tout ne remplacera jamais le "tilt" de la vraie rencontre. Et autour de soi, on peut trouver gratuitement le grand amour, sans abonnement ni inscription!
Ce n’est que mon avis, il vaut ce qu’il vaut.