Communion à N.D de Beauraing

29 mars 2006
Beaucoup d’eau a coulée, et beaucoup de déserts aussi traversés, depuis "ma" première communion. Ce partage de pain, petit morceau de "Faim". J’aurais dû les compter. Davantage y penser. Communions de l’enfance en toute insouciance et innocence. Adulte, communions de convenance sans vraiment de "contenance". Communions ignorées, baclées, refusées, désirées, redoutées …
Il en est une pourtant qui restera marquée. Communion reçue sans pain, mais communion de coeurs, coeur-à-coeurs, coeur-à-Coeur. Cette communion-là, où un vrai courant d’Amour a fait brillé la Lumière. Par eux, Par Toi, avec eux, avec Toi Jésus, une communion qui restera longtemps pour moi "LA" communion.

En cadeau à une grande soeur

26 mars 2006

Foi, charité…espérance!

F  ièrement

O  ui, je crois:

I  l est!

 

C  omprend …

H  onore…

A  ccepte…

R  especte.

I   l est là,

T  u Le vois?

E  n chaque être…

 

E ntend

S on

P as…

E t ouvre ta porte!

R egarde-Le,

A ime-Le!

N ‘oublie jamais:

C haque jour

E st Lumière ave Lui!


c’est bon! C’est beau!

25 mars 2006
Seigneur, merci.
De la douceur, de la lumière, de la beauté, de la simplicité.
J’ai tout trouvé dans mon jardin.
En quelques pas,
tout était là.
 

vive le printemps

20 mars 2006

Premiers signes du Printemps

 (Théophile Gautier)

Tandis qu’à leurs oeuvres perverses
Les hommes courent haletants,
Mars, qui rit malgré les averses
Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes
Sournoisement, lorsque tout dort,
Il repasse les collerettes
Et cisèle des boutons d’or.

Dans le verger et dans la vigne,
Il s’en va, furtif perruquier,
Avec une houppe de cygne
Poudrer à frimas l’amandier.

Tout en composant des solfèges,
Qu’aux merles il siffle à mi-voix,
Il sème aux près les perce-neige
Et les violettes aux bois.

Sous l’herbe, pour que tu la cueilles,
Il met la fraise au teint vermeil,
Il te tresse un chapeau de feuilles
Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,
Et que son règne va finir,
Au seuil d’Avril tournant la tête,
Il dit " Printemps, tu peux venir ! "

(Emaux et camées)


L’attente m’est insupportable

19 mars 2006
Extrait de "mon Dieu et moi" de Gilbert le Mouël
 
Parfois il est là
tout près de moi
à portée de murmure,
de confidence.
Puis je ne le vois plus.
C’est l’éclipse,
une sorte de nuit obscure
dans laquelle j’ai du mal
à m’orienter.
Cela dure parfois longtemps
très longtemps
et l’attente m’est insupportable.
Quand j’entrevois à nouveau
sur un visage
proche ou lointain
familier ou inconnu,
le reflet discret
ou éblouissant
de sa présence,
je sais qu’à nouveau
pour moi
malgré les ombres
et la pénombre
le jour de gloire est arrivé,
ou ne va pas tarder.
Alors, mon coeur est plein de joie.

Pardon

17 mars 2006
PAR-DON
Un mot "dur-tendre"
Un mot rare
Un mot précieux
Dire par don
Faire par don
aimer par don
Il faut être deux puisque "donné par"
Par-tager ses joies
Par-tager ses peines
Par-tager ses faiblesses
Toujours "par"
PAR AMOUR, PAR DON
 
Voilà, après "merci" un autre petit mot "pardon" qui parait anodin vu comme ça. Détrompez-vous ce sont des petits mots aujourd’hui très précieux car si rarement et si difficilement employés. ils sont pourtant tout deux dans nos  bagages  de "car-aime"! Sans doute sommes-nous pauvres d’amour d’avoir si peu la force de les user.