glorious

30 juin 2005
D’accord, c’est pas mon style de musique.
Mais, je dois reconnaitre que c’est avec un certain plaisir que j’ai assisté au concert donné à Lavaur par ce groupe.
 Tout d’abord, j’ai aimé voir des jeunes chanter leur foi devant +ou – 650 personnes . J’ai aimé aussi la réponse des jeunes présents. J’ai aimé la curiosité et la persévérance des moins jeunes. Et j’ai aimé … la bouderie de ma Coralie quand elle a cru qu’ils se réjouissaient si il y avait des "pas chrétiens" dans la salle!!
 
Il ne me fut pas facile d’être fidèle à 21 h au chapelet avec mes amis internautes de croire.com, mais ma récompense a été que le concert se soit terminé par un chant à Marie. Moi, j’avais commencé avec Marie!
 
En conclusion, je répondrez à tous ceux qui affirment: " L’Eglise? il ne reste que des vieux!" FAUX!! Ce soir, j’ai vu une Eglise toute jeune, chantante et bondissante! Fière de son Dieu! Et pour une fois, c’était nous, les "anciens" qui étions passifs à leur "messe". Donc, merci Seigneur de nous avoir créé tous différents, mais malgré tout capables de nous réunir quand c’est en ton Nom.
Publicités

notre « être »

26 juin 2005

"L’important n’est pas ce que l’on fait de nous, mais ce que nous faisons de ce que  *L’on a fait de nous."

Jean-Paul Sartre. (* La majuscule n’est pas de J.P !)


Mes amis

23 juin 2005

Ils ne sont pas nombreux,

Peut-être trois ou deux…

Comment vous en parler?

Dois-je les présenter?

Pour elle, pas de secret.

Je peux tout lui confier.

Elle est la grande soeur

toujours présente au coeur.

Lui? Plus qu’un ami!

Quand je parle avec lui,

un Autre est là aussi.

Il ne sont pas nombreux.

Peut-être trois …ou deux!

Vraiment vous en parler,

c’est témoigner:

De tels amis …

vous devriez tellement en avoir envie!

Mais…

Ils ne sont pas nombreux,

peut-être trois… ou deux!


j’aime partager…mes lectures du moment

22 juin 2005

J’ai découvert Eric Orsenna avec "la grammaire est une chanson douce" . Un livre fabuleux que j’ai lu plusieurs fois de suite, comme à mon habitude je l’ai lu au second degré, c’est à dire avec ma "manie" de découvrir Dieu derrière les mots où on n’a pas l’habitude de le chercher. Je l’ai trouvé!

En ce moment je lis donc "Madame Bâ" autre merveille du même auteur. Là aussi, je trouve ce que je recherche. C’est un livre profondement humain sur le peuple africain, sa vie, ses coutumes, ses rêves, ses souffrances … J’aime le style d’écriture, l’imaginaire , l’humanité… de cet auteur.